Menu Content/Inhalt
Home arrow UBACK CONCEPT arrow le contexte

fouiner

Membres: 7
Publications: 206
Liens: 30
Visiteurs: 646239
jdp07_cecilia1.jpg
LE CONTEXTE Convertir en PDF Version imprimable
CREATION ET EVOLUTION DU PROJET ASSOCIATIF
L'association existe depuis 1996, suite à la création d'un collectif d'artistes hip hop « Uback » tous résidents de la ville de Saint-Denis (93).

En 2000, Uback Concept assiste à la naissance de la scène slam dans les bars de l’est parisien.
Un tumulte poétique suscité entre autres par la force du film « Slam » de Marc Levin diffusé dans les salles de cinéma en 1998.
La contamination finie par atteindre Saint-Denis, ville déjà fortement marquée par une identité Hip Hop, le 16 février 2001 au Café Culturel Arts et Rencontres.
Uback Concept et le poète Nada sont aux manettes de cette première « scène ouverte slam » en banlieue parisienne.
Aujourd'hui, cette scène perdure et est animée par notre Grand Corps Malade national !
Dès lors, Uback Concept se spécialise un peu plus dans le domaine du slam et met en avant un mouvement artistique parallèle : le « spoken word ».

AUJOURD’HUI…//@ \\
Le projet associatif a été recentré sur les pratiques artistiques de l’Oralité et de l’Ecrit, en  particulier le slam, le spoken word, le rap, et le conte.
Uback Concept intervient beaucoup en région Ile de France, mais aussi en province et à l'étranger pour animer un atelier ou une scène ouverte, participer à une conférence/un échange, se produire en spectacle. Des projets au contenu adapté au contexte et au public (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées).
Uback Concept est sollicitée par des associations, des bibliothèques-médiathèques, des établissements scolaires (tous niveaux), des festivals, des centres de quartier, des entreprises, des collectivités territoriales...

Au travers de nos interventions de type ateliers, nos intentions sont les suivantes :
1. Permettre l'acquisition d'un savoir d'une manière ludique (techniques pour écrire et pour lire, dire, et interpréter, techniques de respiration, assise rythmique, écoute analytique et auto-critique). Sans avoir une méthode figée, généralement nous empruntons une trame qui débute par un temps de sensibilisation sous forme de démonstration (spectacle) ou bien sous forme de recherche documentaire. Aussitôt, l’artiste lance, sans forcer, les participants dans la production de quelque chose de relativement simple. Ensuite, c’est la transmission des techniques en s’appuyant sur des exemples concrets. Et enfin, une représentation est organisée afin de rendre compte de l’expérience écoulée,
2. Participer au développement de l'individu (se (re-)découvrir, apprivoiser sa peur de s'exprimer en public, se rendre compte de son potentiel artistique ou de sa capacité à persévérer et aller jusqu'au bout d'un projet, avoir une meilleur estime de soi),
3. Ouvrir vers des cultures nouvelles, vers des procédés artistiques nouveaux, vers des visions nouvelles,
4. Accompagner ceux qui sortent de ces expériences et qui souhaitent à leur tour reproduire ce type d’action.

Ce sont ces raisons là qui font que nous privilégions les projets de longue durée et qui permettent d’associer chaque spectacle/performance artistique à une action culturelle (type atelier, conférence, échange, etc).

 

translator online

logo_worldlingo.png

playlist...

site référencé par

www.le-slam.org