Menu Content/Inhalt
Home arrow ACTIVITES arrow oralités arrow Le slam et le spoken word, c'est pareil ???

fouiner

Membres: 7
Publications: 206
Liens: 30
Visiteurs: 667664
09_damesourit.JPG
Le slam et le spoken word, c'est pareil ??? Convertir en PDF Version imprimable

 
mise à jour le 24/03/05

A L'ORIGINE…

SLAM

Comparaison

SPOKEN WORD

Chicago, Illinois, États-Unis, 1986.

Origine du mouvement et de cette appellation (bien entendu ces pratiques sont fortement inspirées de pratiques plus anciennes venant d'autres latitudes).

Etats-Unis, 60's.

“Simply put, poetry slam is the competitive art of performance poetry. It puts a dual emphasis on writing and performance, encouraging poets to focus on what they're saying and how they're saying it ”, source PSI (Poetry Slam Inc.) www.poetryslam.com.

Définition

“Perhaps the most basic definition of spoken word is the marriage of poetry, music (or at it's essence, rhythm) and performance. Another definition is: "accentuating the rhythmic elements inherent in a poetic work, or adding a rhythm, or rhythms, to a poetic work--thereby expanding the texture, the context, and possibly the meaning of the work. You can accentuate these rhythmic elements through your verbal delivery, or you can add music (through a variety of instruments and vocalization), or both. The work can be created by the individual poet or with a group of musicians, and poets, either improvisationally or through conscious arrangement." (e.g. bailey)”, source Minnesota Spoken Word Association www.mnswa.org .

Tournoi.

Forme de l'événement

Performance individuelle ou collective. Workshop.

 

PARTICULARITÉS FRANÇAISES (par un glissement de terrain)

C'est une rencontre ouverte à tous autour de la poésie, de toutes les formes de poésie.
C'est un mouvement pour rendre la poésie plus vivante et plus accessible.
Expérimenté-e-s et débutant-e-s, tous au même niveau : le corps, la voix, et le texte sont les seuls accessoires.

Une définition selon Uback Concept

C'est une performance axée sur le texte incarné par son interprète, et soutenu par un accompagnement sonore minimaliste.
La forme d'interprétation se situe à la frontière du rap, de la chanson, du théâtre, de la poésie.
Les thèmes abordés sont souvent sociaux, mystiques ou intimes. Mais le fond reste libre.
Le Spoken Word fait donc appel à une grande sensibilité et à une pratique expérimentée de l'interprétation, de la musique.
Il se pratique en individuel ou en collectif.

Scène ouverte à tous, tournoi. Parfois, on peut voir des mises en bouche / démonstration de 30 mn par exemple. Et puis, il y a les ateliers « slam » (quelles différences avec les autres écriture, rap, chanson, poésie, etc ?).

Forme de l'événement

Spectacle rodé en individuel ou en collectif, scène ouverte style jam..

Tout à fait accessible aux débutants comme aux expérimentés.

Quel est le niveau technique requis ?

Plutôt pour les expérimentés.

On peut dire qu'on est slameur uniquement durant 5 mn maxi, le reste du temps on est spectateur (sauf pour ceux qui repassent bien sûr) . Le public est vivement invité à réagir à ce qu'il écoute.

Implication du public dans le déroulement de l'événement (spectateur ou acteur)

En général, il s'agit plutôt d'un spectacle, donc « kiffe bien et chut ! ». A part pour les artistes plus généreux qui font faire chanter leur couplet en entier.

Le corps, la voix, et le texte. Et le micro quand il y en a un.

Utilisation d'accessoires sur scène

Tout est permis !!!

Bars, cafés, maisons de jeunes, maisons de retraite, bibliothèques, voix publique…partout où la parole peut se faire entendre. Décor : le nom de la salle hôte au fond de la scène, les sponsors.

Lieux d'activités/Décor

Presque partout, parce que pour avoir un meilleur rendu vaut mieux que ce soit sonorisé, non ?? Décor illimité.

Le plus souvent, entre 1h et 4h. On a quand même assisté à des slam sessions all night long !!!

Durée

Là aussi, durée illimitée.

Entrée libre. Quand c'est payant c'est parce que c'est spécial (tournoi, sets de slam alternés avec une autre discipline par exemple).

Tarif

À l'appréciation de l'organisateur, des artistes, de ceux qui se sentent concernés quoi.

1 vers dit = 1 verre offert (attention, ce n'est pas toujours de l'alcool).

Don

Ben, a priori rien (« kiffe bien et chut ! ») . Sauf si les artistes ont vraiment mouillé le maillot ou bien que le sponsor/la maison de disque offre un t-shirt 100% cotton.

On fait avec ses capacités motrices et avec l'espace désigné par l'animateur (3m de profondeur, 10m. de largeur, 1m. d'hauteur ou une simple palette récupérée chez Ed).

Mise en scène

Élaborée ou sobre (pour ne pas dire pauvre) , en tous cas gestion de l'espace et jeu de scène réfléchis.

Un animateur, également appelé MC, à prononcer emci (si c'est avec le même sens que le MC du mouvement hip hop, alors tous ne sont pas véritablement MC…). Chargé de la répartition de la prise de parole et d'installer une ambiance en corrélation avec le public et les slameurs.

Qui présente ?

Soit il y a un présentateur si c'est un spectacle, soit il y a un animateur si c'est une scène ouverte spoken word style jam, soit il ne reste que les artistes pour se présenter eux-mêmes.

Obligation de moyens. Il faut s'attendre à de l'inattendu, de l'incontrôlable, de l'ennui (conseil : éviter d'attribuer des notes aux scènes slam. Le niveau/la qualité est une valeur aussi fluctuante qu'un indice boursier).

Les attentes

Obligation de résultats (au moins parce qu'on paye l'entrée la plupart du temps « ok chut mais fais moi kiffer »).

 



Recommandez (255) | Citez cet article sur votre site | Pages vues: 1259

Soyez le premier à commenter cet article

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
SVP, connectez vous ou enregistrez vous.

Powered by AkoComment Tweaked Special Edition v.1.4.6
AkoComment © Copyright 2004 by Arthur Konze - www.mamboportal.com
All right reserved

 

translator online

logo_worldlingo.png

lisez aussi...

playlist...

site référencé par

www.le-slam.org